Skip to main content
Temps de lecture : 3 minutes

Impression de ne pas avancer dans sa vie, alors il peut être intéressant de faire appel à un coach quand on se sent dépassé, vulnérable, soumis à son environnement car on peut partir dans des spirales d’échecs qui nourrissent un sentiment d’impuissance et d’incapacité à redresser la situation.

Reprendre l’initiative de sa vie grâce au coaching

Quand j’entends quelqu’un me dire « je ne peux rien faire à cause de la crise et du contexte économique», « parce que mon âge », « parce que mes origines », « parce que je subis mon patron et l’organisation”, etc., je sais que sa situation ne peut évoluer favorablement et qu’elle risque au contraire de se détériorer.

vie, coaching,
Reprendre sa vie en main

L’enjeu du coaching est de développer les talents et les compétences de celui qu’on accompagne. Dans ce genre de démarche une première question se pose : la personne qui est en face de nous vient-elle nous consulter en se sentant objet de son environnement ou sujet –acteur de sa destinée ? Se sent-elle capable de transformer les choses qui se présentent à elle ou incapable d’agir sur les situations qui la paralysent ?

Tout l’enjeu du coaching est d’aider cette personne à reprendre progressivement les manettes de son histoire. Le coaching, par le questionnement, rend autonome et permet d’agir sur la notion d’initiative, le fait de reprendre « l‘initiative », d’être à l’initiative de. Initier, c’est débuter quelque chose, créer une nouvelle histoire. Pour y parvenir, il est important de se replacer à l’origine de ce qui nous arrive. Si nous ne le faisons pas, nous restons forcement objets de la situation.

Comment reprendre sa vie en main

Comment reprendre l’initiative si on ne se sent pas impliqué, voire responsable de ce qui arrive ?

Il s’agit avant tout de déterminer sa part de responsabilité dans ce qui arrive. La responsabilité est un mot clé dans la démarche du coaching : il s’agit de prendre ses responsabilités dans les évènements sinon il n’est pas possible de faire tourner autrement la roue de son devenir.
Comment déterminer de quoi nous sommes responsables sans se sentir du coup responsable de tout et pour tout le monde ?
Les raisons d’échecs qui dépendent de nous sont nombreuses. C’est une bonne nouvelle, car nous pouvons agir sur celles-ci.

Celles qui reviennent le plus couramment, partant du principe que leur gravité augmente avec leur nombre, sont les suivantes :

  1. La mauvaise connaissance de soi.
  2. Le manque d’un but bien précis. L’impossibilité de définir ce que nous voulons
  3. La peur sous toutes ses formes, elle détruit nos atouts, si elle n’est pas assumée, et dégage des ondes destructrices aux esprits de ceux qui nous entourent. Il ne s’agit pas de la nier, il est normal d’avoir peur. L’important est d’assumer sa peur, voire de l’apprécier. Vivre sans avoir peur, ce n’est pas vivre.
  4.  Vouloir être apprécié, reconnu ou payé pour ce que nous savons et non pour ce que nous faisons.
  5. Le manque d’ambition.
  6. La mauvaise santé : la vraie réussite appartient à celui qui est en bonne santé. La maîtrise de soi peut éliminer pas mal de soucis comme une alimentation trop riche et une consommation d’alcool trop importante et journalière.
  7. Le manque de maîtrise de soi. Avant de maîtriser les circonstances, nous devons nous contrôler vous-même
  8. L’habitude de penser négativement et/ou de juger.
  9. L’excès de prudence
  10.  L’hésitation et le manque de persévérance
  11. Le manque de décision et l’ajournement : préférer le compromis au combat, s’accommoder des difficultés au lieu de les vaincre, subir les évènements plutôt que d’exiger que cela change
  12. Le manque d’enthousiasme
  13. L’intolérance, l’étroitesse d’esprit ne va jamais loin
  14. L’égoïsme et la vanité, incompatibles avec le succès et la reconnaissance
  15. La paresse et la procrastination
  16. L’oubli de son libre-arbitre : mieux vaut juger par soi-même la réalité au lieu d’adopter les opinions toutes faites
  17. Le manque d’imagination
  18. Le manque de loyauté
  19. La recherche d’un titre ou d’honneurs
  20. L’habitude de laisser les autres prendre la décision à votre place
  21. Le contentement de soi
  22. Négliger la chance qui se présente et les opportunités
  23. Souhaiter au lieu de vouloir

Prendre contact:

Vous avez le choix, sois prendre contact avec moi par le biais de la page contact

Ou vous pouvez choisir d’avoir un entretien découverte gratuit de 30 minutes

Corine Cliquet

Corine Cliquet

Coach professionnelle: particuliers & entreprises Coach spécialisée en gestion du stress Formatrice