Skip to main content
Temps de lecture : 6 minutes

Soigner son C.V. est important car il va permettre d’attirer l’œil aguerri du recruteur. C’est l’élément incontournable qui ouvre l’accès à un
nouvel emploi et donc il est important de l’actualiser pour construire un document à la fois clair, facile à lire, concis et attractif.

Objectif de soigner son C.V:

soigner la présentation de son C.V c’est de permettre à ce dernier à finir sur la pile en premier et donc de finir dans la liste des candidats sélectionnables

Un C.V. qui comporte des approximations ou qui est mal rédigé finira dans la pile d’attente ou pire, directement dans la corbeille. Il est l’élément qui peut d’emblée mettre hors course un candidat pour un emploi.

Soigner & rédiger un bon C.V cela prend du temps

Comment soigner son C.V?

soigner, CV, reconversion professionnelle, coaching
CV: crédit canva
  • Des recherches sont à faire pour trouver les bons mots à utiliser pour se présenter et la façon pertinente de mettre en forme le C.V.. Ce document doit rester sobre et classique tout en reflétant la personnalité et le projet professionnel d’un candidat.
  • Parfois le visuel d’un C.V. peut être adapté au secteur d’activité ou au poste convoité. C’est souvent le cas dans les métiers de la création, du marketing et du graphisme. On peut donner une idée de son savoir-faire tout en restant sobre. Un bon portfolio joint au C.V. est un plus. Pour réussir la présentation de son C.V., le coach doit rappeler au coaché qu’en général un recruteur ne consacre pas plus de trois minutes à le lire. L’intérêt de faire court, clair et accrocheur est évident.

Conseils de base

  • Un bon C.V. doit refléter d’une manière positive la personne que le candidat est, quelles ont été ses formations (scolaires et professionnelles), ce qu’il a fait et ce qu’il est capable de faire. Plus qu’un simple ajout des dernières fonctions, le changement d’emploi est l’occasion idéale pour faire le ménage dans un C.V
  • un parcours avec 10 ou 15 ans d’activités professionnelles avec plusieurs employeurs, il est préférable de mettre en avant les dernières fonctions et de moins s’attarder sur les plus anciennes. Il n’est plus utile de détailler le premier job et encore moins les stages de la période étudiante ou les jobs de vacances (sauf s’il y a un lien direct avec le poste visé). Le C.V. est à alléger au maximum. Dans l’idéal, il devrait tenir sur une seule page.
  • Si un candidat a exercé la même fonction chez plusieurs employeurs différents il faut éviter de la retranscrire à l’identique. Il doit s’étendre sur les compétences qu’il a pu acquérir chez les uns et les autres, tout comme sur les différents types d’actions qu’il a pu mettre en place.
  • Quand c’est pertinent, justifier ses performances professionnelles avec des chiffres et des actions concrètes, plutôt que par de simples descriptions. Par exemple, il est conseillé au commercial de signaler par des chiffres la progression du chiffre d’affaires ou l’atteinte, voire le dépassement, de ses objectifs avant l’échéance, plutôt que de se décrire comme dynamique et performant

soigner l’apparence:

  • choisir une police standard reconnue par tous les types d’ordinateurs (Times New Roman, Arial, Calibri, Garamond, Tahoma, Lucida), d’éviter les changements de couleur, ainsi que les surlignages de couleur, et d’utiliser les caractères gras avec parcimonie.
  • choisir une mise en page aérée qui soit agréable sur le plan visuel et qui attirera l’œil du recruteur sur ce qu’il veut mettre en avant, en utilisant le retrait, un caractère de taille différente ou leur mise en gras, tout en restant sobre.

Photo ou pas?

La photo n’a rien d’obligatoire, et il y a depuis longtemps un débat animé autour de la nécessité de mettre ou non une photo sur un C.V. Il est préférable de mettre une photo, c’est un élément visuel qui peut
aider, notamment pour des professions commerciales.
Lorsqu’on insère une photographie dans un C.V., il vaut mieux sélectionner une photo de qualité qui présente un individu souriant (une attitude triste ou un air renfrogné pourrait avoir un effet négatif et être contre-productif.) Un portrait en format de fichier JPG est recommandé, il doit proscrire les photos de vacances ou trop personnelles où vous posez avec vos amis ou votre animal de compagnie, ou encore les photos trop anciennes. Photo en couleur ou noir et blanc ? Peu importe, une photo dans un C.V. permet à un recruteur de mettre un visage sur des compétences et des qualités, et apporte une touche « humaine » qui personnalise le C.V.

Faire mettre la personne à la place du recruteur:

Lorsqu’un recruteur lit un C.V. puisé sur une pile parfois impressionnante et qu’il les enchaine les uns après les autres, il le parcourt d’abord à la verticale, et là il doit
être en mesure d’identifier deux choses assez rapidement :
1) Que le candidat postule pour un emploi qui corresponde à ce qu’il veut
faire, à un projet professionnel cohérent. Sur ce point, le titre du C.V.
doit être clair.
2) Que les qualités et les compétences mises en avant par le candidat soient
en adéquation avec le poste proposé.
Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, l’accroche du C.V. est
importante. Un candidat « reconverti » doit valoriser ses qualités et
compétences, qu’elles soient révélées par le bilan de compétences, les tests
de personnalité ou par son ancienne fonction. Le recruteur doit saisir que la motivation du candidat pour exercer ce nouveau métier n’est pas le fait
d’une opportunité, mais bien un choix professionnel revendiqué et assumé

En reconversion professionnelle, il vaut mieux choisir un CV thématique que chronologique

il est préférable d’opter pour un C.V. sous la forme thématique, car celui-ci est particulièrement bien adapté à un candidat qui veut changer de milieu
professionnel. Le C.V. thématique a l’avantage par rapport au C.V. chronologique, de permettre à un recruteur d’avoir un aperçu rapide des formations et expériences professionnelles, et donc de s’attarder plus sur les compétences et aptitudes d’un candidat pour un poste.
Ce type de C.V. met l’accent sur les capacités et sur la motivation du
candidat pour procéder à ce changement de métier.
Dans la présentation d’un C.V. thématique, un candidat organise plus
facilement les informations qu’il veut faire passer, à savoir les compétences
et aptitudes qui sont en adéquation avec ce nouveau job, les périodes
d’immersion dans son nouveau milieu professionnel, la formation suivie,
ainsi que toutes les démarches entreprises pour valider son choix et se
former à ce nouveau métier. Un recruteur sera sensible à toute la débauche
d’énergie qu’un candidat a mis dans son parcours de reconversion
professionnelle. C’est une preuve de la motivation du candidat pour son
nouveau métier qui est incontestable.
La présentation visuelle du C.V. est importante. Un recruteur s’attend à
trouver les coordonnées et l’état civil en haut et à gauche de la page. Mettre aussi l’adresse mail et le numéro de téléphone, un recruteur ne doit pas chercher après ces éléments. Pour l’état civil, il est inutile qu’il mette tous ses prénoms. Mentionner son âge n’est pas obligatoire, tout comme la situation personnelle (marié(e), divorcé(e), enfants).

soigner l’accroche du C.V:

En dessous de la partie coordonnée/état civil, vous devez mettre le titre
de la fonction pour laquelle il postule. C’est le titre du C.V. à écrire avec
une taille de caractère plus grande. Dans le cas d’une reconversion, ce peut
être l’intitulé du poste proposé comme il est rédigé sur l’annonce. Il faut
alors rajouter une ligne avec la formation suivie, le diplôme ou la
certification obtenue (en rapport avec l’emploi proposé). Si le candidat n’a
pas suivi de formation spécifique, il peut à la place préciser son objectif
professionnel : travailler pour l’entreprise leader dans son secteur d’activité
ou rejoindre une société qui propose un cadre favorable pour ce travail
(environnement, savoir-faire, renommée, etc.), ou qui propose une école de
formation reconnue.

Soigner la rubrique compétences:

C’est une partie importante dans un C.V. thématique, car elle met en avant les compétences qui justifient l’acte de candidature d’un individu pour un emploi visé.
C’est l’occasion de valoriser les compétences acquises dans l’ancien métier et qui seront utiles pour exercer le nouveau. Si c’est le cas, le candidat doit évoquer les compétences acquises lors de la formation ou de
l’immersion dans le nouveau domaine d’activité professionnel. De même,
tous les points forts et les compétences révélés lors des différents tests de
personnalité et/ou du bilan de compétences doivent être détaillés dans cette
partie. C’est l’occasion de montrer la détermination, la capacité
d’adaptation et de remise en cause dont a fait preuve un candidat pour
mener à bien son projet de reconversion professionnelle.

Soigner la partie formation:

soigner & présenter son cursus scolaire de façon classique le plus
brièvement possible : diplôme ou niveau acquis et année d’obtention. Il doit en revanche insister sur les formations qu’il a suivies pendant son parcours, la période d’immersion et/ou les stages effectués dans
son nouveau domaine d’activité.

soigner la partie expériences professionnelles:

Sur un C.V. thématique, on développe plutôt la partie compétences,
néanmoins on doit bien évidemment donner un aperçu de ses expériences
professionnelles. Votre candidat doit les classer en mettant juste l’année
d’entrée et de sortie des principaux employeurs, ainsi que la fonction
occupée. Si l’entreprise n’est pas connue, il faut préciser la taille (nombre
de salariés ou C.A. réalisé), car c’est un critère qui peut intéresser le
recruteur.

Soigner les rubriques divers ou centres d’intérêt

Ne pas mentir dans cette rubrique, la seule à réellement dévoiler des traits de la personnalité, il faut aller à l’essentiel. Pour certains postes, il est bon de signaler la pratique d’un sport d’équipe. Une passion ou la pratique d’un sport sont habituellement perçues comme le signe d’une vie bien
équilibrée. Dans cette rubrique, vous devez éviter de mentir et mettre
sa crédibilité en jeu si par hasard le recruteur lui pose une colle dans un
domaine qui lui le passionne vraiment.

Les erreurs à éviter pour soigner son C.V

  • Veuillez soigner votre orthographe, aucune faute doit y apparaître
  • Ne pas mentir
  • Ne pas dissimuler les trous dans le C.V., mais ne pas expliquer ces périodes d’inactivité ou alors très succinctement (année sabbatique, formation, maladie, etc.), l’occasion viendra lors de l’entretien pour qu’il aborde le sujet.
  • Ne pas passer pour un vantard
  • Ne pas aborder les prétentions salariales, les avantages et les vacances. Il sera temps d’avoir des précisions au cours de l’entretien sur ces sujets.
  • Attention aux réseaux sociaux

Pour en connaître plus sur le C.V

Corine Cliquet

Corine Cliquet

Coach professionnelle, formatrice en ETP, gestion du stress, coach en relaxation immersive. Je propose mes service aussi bien aux patients, particuliers, entreprises