Skip to main content
Temps de lecture : 4 minutes

On imagine aisément que le degré d’implication et d’acceptation du
projet par la famille peut booster le coaché et favoriser la réussite de celui-ci. À contrario, l’incrédulité ou pire la réticence des proches sur ce projet de reconversion peut le gêner et devenir un frein qu’il ne faut pas négliger ou sous-estimer.

La famille:

Cet obstacle, qui peut être le premier dans le processus du changement, doit
être traité. Il n’est pas insurmontable, mais il faut l’aborder sereinement
avec le coaché. Franchir cet obstacle dépend souvent du degré de motivation et de la personnalité de l’intéressé. En effet, la sphère privée
peut avoir, en fonction de l’importance des liens de proximité, de
l’éducation et de la personnalité du coaché, d’énormes incidences sur la
façon d’aborder un chantier aussi important que sa reconversion
professionnelle.

L’ancrage des valeurs parentales:

Les valeurs parentales jouent également un rôle important.
Ce que veulent la plupart des parents pour l’avenir de leurs
enfants est toujours ce qu’il y a de mieux, de plus sécurisant
ou de plus prestigieux. Cependant, on ne peut pas être toute
une vie prisonniers des convictions qu’ont les parents, vis-à-
vis d’un monde du travail qui n’était pas encore globalisé et
miné par un fort taux de chômage. Les générations se
suivent et ne sont pas confrontées aux mêmes problématiques.

Avoir ses propres convictions et être persuadé que tout est réuni pour entamer ce projet de reconversion peut quand même entraîner quelques tiraillements internes venus de convictions familiales dont on a héritées, des convictions parfois persistantes.

Un candidat au changement doit surmonter ces errements et ces freins
psychologiques. Ils ne devraient pas peser lourd et pourtant, dans un projet
de reconversion professionnelle, ils sont fréquemment la cause d’échecs.

Pour traiter cet héritage familial qui a façonné le raisonnement de l’adulte,
en tant que coach je vous aide non pas à renier votre éducation, mais à
bousculer quelques principes qui peuvent et doivent être remis en question. A vous libérer de vos hésitations, tiraillements internes, croyances familiales, cela aura des atouts concrets et bénéfiques:

famille, reconversion professionnelle
Famille & reconversion professionnelle

vous ne devez pas

ne doit pas mésestimer les réactions de votre famille quand vous allez bousculer des traditions qui peuvent avoir été solidement ancrées et défendues dans le giron familial. Il faut rester diplomate, avoir le courage de ses choix et les assumer, quelle que soit la situation. L’incompréhension peut frapper les parents et elle peut leur sembler légitime : ils ne saisissent pas pourquoi on a envie de changer de métier à 40 ans, pas plus qu’ils ne trouvent justifiables un changement de cap à 180 ° d’enfants qui ont suivi de très longues études (financées et parfois choisies par eux) et qui 2 ou 3 ans après l’entrée dans la vie active changent du tout au tout.

La différence entre les très proches & les proches

Savoir faire la différence entre les personnes très proches et les proches est très important, car on ne peut pas aller dire à tout le monde que l’on fait une reconversion professionnelle

  • Les très proches se sont les personnes qui vivent avec nous, qui sont dans notre cercle familiales (conjoint, enfants, parents: votre famille)
  • Les proches: se sont les amis, les collègues de travail…..

Sur le 1 er cercle (votre famille), en général vous pouvez compter sur eux pour leur discrétion en leur recommandant de ne pas aller en parler sur la place publique.

Pour le second cercle c’est un peu plus compliqué & il vaut mieux rester discret. Est-il utile de donner d’autres motifs de jalousie aux envieux, de se mettre à douter à cause de suspicieux, de subir les donneurs de leçons, de suivre les bons conseils de ceux qui savent tout, d’écouter les prédictions de clairvoyants pessimistes, ou de prendre en considération l’échec auquel ce projet est voué, annoncé par ceux qui veulent convaincre de renoncer à cette folie ? Parmi les banalités qui reviennent le plus fréquemment lorsqu’on annonce une reconversion professionnelle, on peut entendre :

  • C’est risqué comme pari et tu vas moins gagner ta vie
  • As-tu pensé à tes enfants, ton conjoint?
  • Tu ne devrais pas attendre que tes enfants soient plus grands?
  • Tu ne lis pas les journaux ce n’est pas le moment la conjoncture n’est pas bonne
  • As-tu les moyens de te payer une reconversion professionnelle?
  • etc…

Faut-il donner de l’importance aux avis secondaires?

  • Premier conseil: évitez les oiseaux de mauvaises augures qui ne sont d’aucune utilité dans ce genre de projet
  • Fréquenter ces personnes du deuxième cercle est décourageant et peut se révéler fatigant pour celui qui devrait aborder, dans la sérénité, un projet aussi important. Donc évitez de les mettre dans la confidence dès le départ
  • Ils sont de ceux qui ne changent rien et qui veulent que les autres réagissent de la même façon qu’eux, en nourrissant les mêmes craintes.
  • Pour atteindre votre but, vous devez vous appuyer sur un moral d’acier et le soutien de vos proches, tous ceux qui n’émettent systématiquement qu’avis négatifs et mises en garde sont à éviter. Fréquenter ces individus c’est entrer dans un processus de démoralisation ; or le moral est un vecteur de réussite. Le choix d’éviter les grincheux s’impose donc de lui-même.

Les avantages d’associer sa famille à son projet:

Associer les proches au projet et leur laisser le temps de se faire à cette idée qui va impacter leur quotidien.
Si l’adhésion de la famille n’est pas aussi enthousiaste que vous l’espérez, l’occasion vous a été donnée de leur expliquer vos motivations pour
atteindre cet objectif. Ce qui au final ne peut que rassurer le premier cercle
de proches.
La reconversion va entrainer immanquablement des changements et des
aménagements dans la vie de tous les jours. Vous et vos proches vont
probablement opérer une réorganisation dans l’attribution et la réalisation
des différentes tâches à la maison, il faut essayer de trouver des solutions pour satisfaire tout le monde. C’est là ou j’interviens afin de vous aider à aborder sereinement tous ces changements qui vont se présenter.
La communication doit primer et vous ne devez pas hésiter à parler avec
les vôtres de la progression et des avancées du projet. La formation, les tests, le bilan de compétences, les échanges entre vous & moi, les contacts avec le nouveau milieu professionnel sont autant de sujets qui sont de nature à rassurer l’entourage et à montrer votre implication pour réussir votre pari. C’est une bonne façon de les impliquer dans le projet et son
avancement.

Le rôle du coach est important :

Mon rôle prend sa pleine mesure à ce moment de la reconversion, cette période où son client est face aux réactions (parfois inattendues) de ses proches.
Mon objectif est de poursuivre mon travail de votre accompagnement et de vous amener à mettre en action votre projet de reconversion professionnelle jusqu’au bout. Votre autonomisation est en
marche. Elle s’exprimera et s’intensifiera tout au long du processus de
reconversion, un parcours jalonné d’étapes et d’obstacles que vous vous
apprêtez, quoiqu’il arrive, à franchir seul

Je peux vous aider grâce au coaching, voir mes services

Corine Cliquet

Corine Cliquet

Coach professionnelle: particuliers & entreprises Coach spécialisée en gestion du stress Formatrice