Skip to main content
Temps de lecture : 3 minutes

J’entends parler de l’entretien professionnel autour de moi. Quelle est la différence avec l’entretien annuel d’appréciation que l’on organise avec ses collaborateurs ? Est-ce un gadget de plus ? Nous pouvons le préparer ensemble

A quoi sert l’« entretien professionnel » ?

Qu’est ce qu’un entretien professionnel ? Comment cela se déroule ?

Entretien professionnel

Une obligation tous les 2 ans

Si vous en entendez parler, c’est que dans votre secteur, l’exercice est déjà une obligation. Cet entretien spécifique a été créé par les partenaires sociaux lors des négociations sur la réforme de la formation professionnelle en 2003. Ce sont les branches qui reprennent (ou pas) dans leur accord sur la formation, l’existence de cet entretien (dont la loi ne dit rien). Obligatoire tous les deux ans au moins, il incombe au manager de proximité de l’organiser. Non, ce n’est pas un gadget de plus. D’ailleurs, peut-être le menez-vous déjà sans le savoir, au cours de vos échanges annuels avec vos collaborateurs. Maintenant, il est institutionnalisé. Avec une caractéristique majeure, l’entretien professionnel ne porte que sur l’orientation et le développement professionnel du salarié. Alors que l’entretien d’appréciation classique, vise le court terme en évaluant les performances de l’individu face aux objectifs fixés. Le premier est tourné vers l’avenir, le long terme, l’approfondissement d’un projet, le second s’intéresse au passé pour recaler l’avenir immédiat.

Echéances:

L’entretien professionnel doit avoir lieu tous les 2 ans (à partir de l’entrée dans l’entreprise, puis de la date de l’entretien précédent).

L’employeur peut, soit par décision au sein de l’entreprise, soit en application d’un accord collectif, organiser des entretiens professionnels à une périodicité et selon des modes différents.

Toutefois, l’entretien professionnel doit être systématiquement proposé à tout salarié qui reprend son activité après une période d’interruption due à un des cas suivants :

  • Congé de maternité
  • Congé parental à temps plein ou partiel
  • Congé d’adoption
  • Congé de proche aidant
  • Congé sabbatique
  • Période de mobilité volontaire sécurisée
  • Arrêt maladie de plus de 6 mois
  • Mandat syndical

L’entretien peut avoir lieu, à l’initiative du salarié, à une date antérieure à la reprise de poste.

État des lieux tous les 6 ans

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cet état des lieux permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années.

Un compte-rendu de l’état des lieux est rédigé durant cet entretien. Une copie est remise au salarié.

Préparez vos entretiens

Sachez, cependant, que cet entretien se prépare longtemps à l’avance. Car pour discuter d’avenir avec un collaborateur, il faut d’abord vous renseigner sur la cartographie des métiers dans votre entreprise et dans votre branche et connaître leur évolution probable. Vous réfléchirez aussi aux besoins en termes de compétences dans votre service ou dans d’autres unités du groupe. Une bonne occasion de lever la tête du guidon, d’aller voir des collègues ou les ressources humaines. Et d’avoir une vision stratégique. Demandez aussi à votre salarié de réfléchir à ce qu’il souhaite. Souvent, les DRH ont déjà des petits questionnaires. Au minimum, préparez leur vous-même trois questions : depuis combien de temps exercez-vous votre métier ? Dans quelle voie souhaitez-vous évoluer ? Et dans combien de temps ? A eux de se projeter et d’écrire par avance des réponses.

Une heure en face à face

Pour être constructif, l’entretien lui-même durera une heure, en tête à tête. Il est préconisé de le dissocier de l’entretien d’appréciation, mais il peut en être un prolongement. Lors de l’échange, vous cernerez les envies du salarié et vous discuterez avec lui des objectifs, des moyens et des dispositifs les mieux adaptés. Les outils de la formation sont nombreux : plan d’entreprise, VAE, CIF, DIF… Le tout sera rebouclé avec la DRH. Votre rôle est clé dans l’identification des besoins et les indications que vous donnerez. 60% des entreprises interrogées par Demos sur la réforme de la formation le disent.

Organisation de l’entretien:

L’entretien doit avoir lieu pendant le temps de travail et est assimilé à du temps de travail effectif. Il a lieu dans les locaux de l’entreprise.

Le suivi

Ne négligez pas non plus le suivi. Une fois formés, les gens aiment mettre en œuvre leurs acquis sur le terrain. Pensez alors à redistribuer les tâches, à déléguer. Et tenez vos engagements de promotion. Vous éviterez bien des déceptions.

Corine Cliquet

Corine Cliquet

Coach professionnelle, formatrice en ETP, gestion du stress, coach en relaxation immersive. Je propose mes service aussi bien aux patients, particuliers, entreprises