Skip to main content
Temps de lecture : 4 minutes

Nous allons voir pourquoi le C.V est très important dans la reconversion professionnelle. C’est un des premiers outils à travailler, c’est le meilleur résumé que l’on peut avoir sur la vie professionnelle et la formation d’un individu. Avec son C.V., ainsi tu peux entamer une première auto-analyse de ton parcours et lister en particulier quelques points qui te seront utiles pour la suite :

Le C.V

Les différents points qui vont être utiles dans ton C.V

Je peux t’aider dans la réalisation de ton C.V, te montrer que tu as des atouts insoupçonnés que ton C.V va mettre en avant. Dans la reconversion professionnelle, il ne faut pas négliger cet outil.

C.V, outil, reconversion professionnelle, réinsertion professionnelle, coaching

Sans être aussi pointue qu’un bilan de compétence, cette méthode
d’introspection doit te permettre de mieux te situer dans le monde
du travail et de mieux te connaître. C’est une première étape qui va te donner une vision globale de ta personnalité dans ta vie professionnelle,
elle va te permettre de mieux cerner tes besoins, tes exigences, tes envies,
tes atouts et tes défauts. Prendre du recul sur ton parcours professionnel qui doit favoriser ta réflexion et t’aider à garder la tête froide. C’est un
préalable important avant de prendre la décision du choix d’un nouveau
métier qui va t’engager, toi et tes proches, dans le futur.
Peut-être va-tu percevoir une constante évidente et commune dans tes
anciennes carrières qui va te rapprocher d’une activité ou au contraire t’en
éloigner définitivement. A contrario, tu peux aussi y déceler un fil
conducteur mineur qui relie tous tes anciens emplois et qui peut te mener
vers ton nouveau métier. Ce facteur peut être d’ordre intellectuel,
technique, moral, spirituel, privé ou professionnel.

Mais attention:

Il doit suivre exactement les mêmes règles qu’un CV de recherche d’emploi traditionnel : il doit démontrer le bien-fondé de ta démarche et de ta candidature. C’est pourquoi il s’appuie sur le travail effectué lors de la rédaction de la lettre de motivation de reconversion. Rappel des fondamentaux du curriculum vitæ.

Conseils de base pour rédaction

  • Tu dois Viser l’efficacité, pas l’originalité :
  • Soit concis, précis, efficace : il doit pouvoir être saisi en un coup d’œil et analysé en 30 secondes, voire 1 minute au maximum
  • Sélectionne, regroupe et structure l’information
  • Rédige d’abord ta lettre de motivation de reconversion : il n’en est qu’une synthèse

Nom, objectif, compétences

Tes coordonnées, le poste ou le métier que tu vise ainsi que les compétences que tu peux mettre à profit pour ce poste constituent les fondations de ton CV de reconversion. Ce sont les informations les plus importantes, celles qui doivent donc apparaître au premier regard.

N’oublie pas en effet qu’un recruteur, qu’il s’agisse d’un recruteur pour une entreprise ou pour un réseau de franchise, doit étudier des centaines de candidatures et dispose donc de peu de temps. Il faut donc lui faciliter la tâche en mettant d’abord en avant les informations fondamentales.

L’en-tête doit donc permettre de répondre immédiatement aux questions suivantes :

  • Qui postule ?
  • A quoi postule cette personne ?
  • De quelles compétences dispose-t-elle ?

Des compétences concrètes et démontrables

Pour rappel : travail en équipe, maîtrise des outils informatiques ou encore enthousiasme ou dynamisme ne sont pas des compétences, encore moins des éléments de différenciation. Bannit ces lieux communs vides de sens.

Tu dois sélectionner 3 à 5 compétences au maximum : il s’agit des compétences-clés exploitables sur le poste que tu vise. Ces compétences doivent être concrètes (expertise sur un logiciel spécifique, gestion de stock, vente, prospection, etc.) et, surtout, démontrables. C’est-à-dire que tu dois disposer d’au moins 3 exemples, dans ton expérience professionnelle, d’utilisation de ces compétences. Si ce n’est pas le cas, ne met pas la compétence.

Formation ou expérience professionnelle ?

Il n’y a pas de recette toute faite pour savoir si tu dois mettre en avant en priorité tes formations ou ton expérience professionnelle. Cela dépend de ton parcours et du métier visé .

  • Si tu as, au cours des années qui précèdent la reconversion, suivi des formations en lien avec le métier visé, mets les formations en premier ;
  • Si ta formation initiale est directement liée au métier visé par le CV de reconversion, mets les formations en premier ;
  • Si, au contraire, aucune formation ne vient étayer votre démarche de reconversion, relégue-les en bas de CV et mets en avant tes expériences professionnelles qui t’ont permis d’acquérir les compétences nécessaires à la reconversion.

Regrouper les expériences professionnelles

Même s’il est tout à fait possible, quand on effectue une reconversion professionnelle à 40 ou 50 ans voire plus, de rédiger un CV de plus d’une page, il est néanmoins indispensable de regrouper les expériences professionnelles au maximum. Et ce, à la fois pour simplifier la lecture et créer une cohérence. En d’autres termes : évite la banale succession chronologique des postes, soit synthétique.

Pour cela, crée des grandes thématiques : management, gestion commerciale, gestion de stock, stages, etc. Ensuite, dans chaque grande catégorie, tu peux ranger par ordre chronologique décroissant toutes les expériences qui relèvent de cette thématique. Pratique, facile à lire et permettant de découvrir en un coup d’œil la richesse de ton parcours et de tes compétences, cette organisation permet en outre de masquer les « trous » éventuels dans ta vie professionnelle.

Les « à côté »

Il n’est pas particulièrement pertinent d’intégrer à un CV de reconversion des « centres d’intérêt » tels que « lecture, cinéma, équitation ». Qui cela intéresse-t-il ? En quoi cela sert-il votre candidature ? Si en revanche :

  • Tu crée des jeux vidéo ou des programmes informatiques,
  • Tu pratique un sport à un niveau compétitif
  • Tu es investi dans le bureau d’une association
  • Tu as une véritable passion, démontrable, en lien direct avec le métier, l’entreprise ou l’enseigne de franchise visée
  • Etc.

Alors ces informations doivent absolument en faire partie : elles sont démontrables, prouvent que tu mets également des compétences ou des traits de personnalité à profit pour accomplir des projets qui dépassent le simple loisir. En d’autres termes : ces « centres d’intérêt » disent quelque chose de toi et de ta personnalité.

Comme pour la lettre de motivation, un CV de reconversion doit être personnalisé pour chaque candidature : à chaque fois que tu postule, tu dois te demander quelles sont les attentes de l’entreprise cible pour adapter ta présentation, tes thématiques, tes éventuels centres d’intérêt. En suivant ces recommandations, un CV de reconversion peut devenir un puissant support de candidature aussi bien pour trouver un nouvel emploi salarié que pour devenir franchisé et créer ton entreprise.

Un site qui peut t’aider dans la réalisation de ton C.V: canva

Mais il existe d’autres: comme cvdesignr

Corine Cliquet

Corine Cliquet

Coach professionnelle: particuliers & entreprises Coach spécialisée en gestion du stress Formatrice

Leave a Reply