Skip to main content
Temps de lecture : 5 minutes

La confiance en soi et l’estime de soi, deux aspects qui sont étroitement lié et revêtent une importance capitale pour maintenir un bon niveau de motivation. En tant que coach, je dois veiller à ce que toutes les conditions soient réunies pour mener à bien ce changement. Deux aspects psychologiques concernant le candidat à la reconversion sont particulièrement importants : l’estime de soi et la confiance en soi. Ces deux aspects sont étroitement liés afin de faire face aux inévitables périodes d’essoufflement lors de son parcours, n’aient pas de conséquences néfastes.

La confiance en soi:

« La confiance en soi, c’est la lumière qui éclaire notre route. » Jean Gastaldi

Maintenir un bon niveau :

Cela permet d’affronter de nouvelles situations et de faire face à des problèmes imprévus. Face à ces aléas, tout le monde ne réagit pas de la même façon.
Si vous venez à en manquer, les conséquences peuvent nuire à votre projet. Cela se traduit concrètement dans les attitudes et les actions de tous les jours. Cela peut engendrer la peur d’agir à cause de la peur d’échouer. Il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance de cet aspect.

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

C’est avoir confiance en ses capacités pour aborder la vie et tous les problèmes qui vont avec.
C’est un vaste domaine qui englobe beaucoup d’aspects et qui est assez complexe quand on y réfléchit bien. La confiance en soi c’est :

La confiance en soi, coaching, reconversion professionnelle
La confiance en soi, crédit Econsicoaching

C’est un formidable moyen pour accéder au bonheur et au bien-être. Face à tous les imprévus que l’on rencontre au cours d’une vie, on peut à un moment ou un autre de son existence se trouver en panne de confiance en soi et traverser une période de doute.
Ce n’est pas un don, elle n’est pas innée, elle se cultive, plus ou moins facilement suivant les individus, car c’est aussi une question d’éducation et d’environnement.

Les symptômes

symptômes, confiance en soi, reconversion professionnelle
Les symptômes: crédit econsicoaching

Les individus qui en ont un manque affichent des signes identifiables et ont souvent des postures, des mots et des comportements négatifs.

Les causes

Les origines peuvent être multiples et les psys identifient généralement les causes de ce problème à l’enfance et au facteur éducationnel. On peut rencontrer ce manque de confiance en soi chez un individu élevé par des parents qui exigent de leur progéniture d’être le premier à l’école ou le meilleur en sport, etc.
Le sentiment de dévalorisation qui va peser sur l’existence de cet enfant, s’il ne réalise pas les ambitions de parents exigeants, risque de peser dans sa vie future. Dans ce cas de figure, l’enfant peut avoir de sérieux doutes sur ses capacités et avoir peur d’être critiqué sur tout ce qu’il entreprend, tout en alimentant un sentiment d’infériorité.
Dans un tout autre cas, un enfant surprotégé par des parents trop protecteurs aura plus tard des difficultés pour devenir autonome dans la vie. Il aura beaucoup de mal à assumer ses décisions et ses responsabilités. Dans le

cadre de l’éducation parentale ou de l’éducation nationale, la dévalorisation et la survalorisation systématiques peuvent fragiliser un enfant et plus tard l’adulte, car il ne pourra pas avoir une conscience objective de son véritable potentiel.
Si les parents manquent de confiance en soi, le risque est grand de déceler chez leurs enfants ce même pessimisme, qui provient de ce manque. Comment transmettre un idéal aux enfants et leur faire croire qu’ils peuvent mener une existence conforme à leurs envies et espérances si les parents ne les y encouragent pas et pire, n’y croient pas pour eux ?
Le manque de confiance en soi peut aussi toucher des adultes dont l’éducation n’est pas en cause. Ce peut être le cas d’individus qui ne résistent pas à cette pression collective qui met en avant le modèle idéal de la réussite sociale : carrière brillante, famille parfaite, signes extérieurs de réussite, etc. Certaines personnes peuvent se mettre trop de pression vis-à-vis de ces exigences du modèle de la perfection sociale et ne pas se sentir à la hauteur.

Lors d’un parcours de reconversion professionnelle, un coaché peut éprouver ce genre de sentiment par manque de confiance en soi. C’est normal d’avoir une telle appréhension. Vous devez alors lui rappeler que c’est un vaste projet complexe qui ne se résume pas à une simple formalité administrative.

L’estime de soi:

Le manque d’estime de soi est souvent lié à l’image dévalorisante et peu amène que l’on porte sur soi. Cette image est une représentation interne que l’on porte sur soi et donc toute personnelle, qui la plupart du temps est en décalage avec la réalité.

Les origines du manque d’estime de soi:

Le manque d’estime de soi peut venir de l’environnement familial et de l’enfance. Les parents, les camarades, les professeurs peuvent influer en bien ou en mal sur la façon que nous avons pour nourrir cette image que nous avons de nous-même

Dans le cadre de la reconversion professionnelle, on peut se trouver face à des individus qui ont perdu leur emploi et qui remettent en question leur valeur. Ils se dévalorisent ou se font victimes.
Une période de chômage peut être l’occasion de rebondir rapidement pour certains, alors que pour d’autres c’est un long chemin de croix qui s’annonce, avec tout le lot de manques et de frustrations qu’il engendre. Pour quelqu’un qui a une faible estime de soi, ce comportement peut se traduire par la sensation de n’être plus rien ou d’être inutile pour la société.
Cela a également des conséquences sur la santé physique et psychologique : dépression, isolement, etc. Pour éviter cela et tomber dans la dévalorisation systématique de soi (et ce quelles que soient les causes éducatives, affectives ou professionnelles), il faut faire comprendre à l’individu qu’il en est la victime, qu’il peut agir pour regagner l’estime de soi et que ce n’est pas une fatalité ni un obstacle insurmontable.


Les signes du manque d’estime de soi

Se déprécier soi-même ainsi qu’aux yeux des autres fait qu’on s’aime de moins en moins et qu’on finit par manquer de confiance en soi. Les indicateurs qui révèlent une faible estime de soi peuvent être les suivants :

estime de soi, coaching, reconversion professionnelle
Les symptômes du manque d’estime de soi

Retrouver l’estime de soi:

Regagner l’estime de soi passe par des choses simples, des réflexes et un comportement qu’un individu peut adopter dans pratiquement toutes les situations. Prendre conscience de vos qualités et de votre potentiel, tout en relativisant vos imperfections.
Lorsque vous accepté de ne pas être parfait, car personne ne l’est, vous améliorez votre estime de soi et en récoltez rapidement tous les bénéfices, notamment une meilleure confiance en soi.
L’estime de soi entre dans le processus de la confiance en soi.

Conclusion:

Devant le manque de confiance en soi tous les individus ne sont pas égaux et ne réagissent pas de la même façon. Certains ont une confiance innée en eux. Quels que soient les difficultés ou échecs auxquels ils sont confrontés, ils tirent des enseignements de ces expériences et rebondissent de plus belle.
Pendant ce temps, d’autres s’apitoient sur leurs sorts et n’y voient que les conséquences de leurs faiblesses et manques. Ils ne se sentent pas à la hauteur et en plus ils le savaient, parfois même ils prédisaient leurs échecs.
Face à ceux-là, je vais vous apprendre à entreprendre un travail pour que vous portez un regard sur vous beaucoup plus objectif, sain et normal.

Corine Cliquet

Corine Cliquet

Coach professionnelle: particuliers & entreprises Coach spécialisée en gestion du stress Formatrice